AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

All falls down ♣ Emrys

 :: Bienvenue à Pine Creek :: Forêt de la Montagne Noire Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
plus fort que vous ne le pensez

avatar
ღ Messages : 61
ღ Dollars : 4
ღ Date d'inscription : 15/03/2018
ღ Age : 35
ღ Occupation : Medecin
ღ Staut Civil : Célibataire
ღ Enfants : aucun pour le moment
ღ Faction : Ignorant. Vous avez bien compris, je ne sais pas que les métamorphes existent.

ღ Avatar : Candice Accola
ღ Crédits : .sassenach
plus fort que vous ne le pensez
Lun 19 Mar - 18:08
All falls down

Emrys & Charlie.
Le paysage défile à travers les vitre de ma voiture mais plongée dans mon euphorie les mains sur le volant je n’y fais pas attention. Enfin signé ! Adieu la maison des parents, à moi mon indépendance et à mes habitudes que j’ai dû mettre au placard chez papa et maman. Certes je me dois d’être présente pour eux surtout depuis l’annonce du cancer de papa cependant l’appartement n’étant pas si loin de la maison je serais disponible en peu de temps. Pas de culpabilité à avoir, j’ai le droit de vivre ma vie et ça ils le comprenaient très bien. De plus depuis mon arrivée à Pinecreek même si je suis devenue experte dans l’art d’éviter ma sœur ainée, cela commence à me peser. Abigail … pourquoi quand je pense à ce prénom mon humeur devient maussade ? D’une sœur elle est devenue une ennemie au jugement douloureux et à la comparaison constante. Je ne suis pas assez bien pour elle, tant pis mais j’aimerais juste que pour une fois, elle me laisse vivre en paix. Malheureusement ça ne semble pas faire parti de ses cordes. Bref je ne vais pas me morfondre alors que sur le siège passager ce tient mon contrat de location fraichement signé et bien entendu accepté. L’appartement n’est pas immense mais il a son charme et il est surtout bien assez grand pour moi avec son salon/cuisine et sa chambre à part. En même temps mon travail étant quelques envahissant je vais passer peu de temps chez moi. Souriante comme une idiote, je roule sur la route nationale, les cheveux au vent à croire que le fait d’être heureuse me fait régresser en termes d’âge.

Manque de bol quelques mètres plus loin je sens ma voiture virer sur la droite tout en faisant des secousses qui n’annoncent rien de bon. M’arrêtant sur le bord de la route, je sors rapidement de la voiture pour chercher d’où vient le problème. Je n’ai pas besoin de le chercher très loin face au pneu à plat de ma roue droite. L’euphorie laisse place à la colère et mon pied percute le pneu crevé sans pour autant que ma colère soit apaisée. Au contraire même maintenant en plus d’être en panne au milieu de nulle part, j’ai mal au pied. Il n’est pas cassé mais cela n’empêche pas qu’il est douloureux, c’est bien fait pour moi. Tout en ruminant je retourne dans la voiture pour y attraper mon téléphone portable. Heureusement j’ai du réseau, et je me retrouve en train de composer le numéro du garage le plus proche de moi d’après google … Au téléphone une voix d’homme m’écoute pour me dire qu’une dépanneuse est en route et qu’il ne me reste plus qu’à prendre mon mal en patience.

J’attends …. J’attends sur mon siège alors que la sueur coule le long de mon front. En plein soleil la température est insupportable enfin pour toute personne normale pour ma part j’aime la chaleur et même si mon top me colle à la peau, je me régale. Enfin je préfère faire mon lézard dans un transat et non au bord d’une route où aucune voiture ne passe. Non mais vraiment ! Pas la peine que je prenne la peine de jouer au loto ce soir car vu ma chance d’aujourd’hui ça serait gaspiller de l’argent pour rien. Plongée dans mes pensées j’entends à peine la dépanneuse arriver derrière ma voiture.  Un sursaut et je sors de la voiture …


black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE PATCHÉ

avatar
ღ Messages : 110
ღ Dollars : 2
ღ Date d'inscription : 27/02/2018
ღ Age : 37
ღ Occupation : Mécanicien
ღ Staut Civil : Célibataire et pour l'instant ça me convient parfaitement !
ღ Rang : Membre patché.
ღ Faction : Les Hellhounds MC. Vous avez bien compris, je suis avec les Coyotes.

ღ Avatar : Chris Evans.
ღ Crédits : Tag
MEMBRE PATCHÉ
Lun 19 Mar - 19:33


All falls down

emlie
J'ouvrais péniblement les yeux, la soirée avait été longue, ou la nuit avait été courte, je sais pas trop. Je regardais à côté de moi et vit une belle rousse dans le lit, je souris naïvement regardant ces courbes, il est claire que j'avais plutôt bon goût. Le truc, c'était que je n'étais pas chez moi et il fallait que je me casse avant qu'elle ne se réveille. De cette manière elle comprendrait bien que elle et moi ça s'arrêtait là, même si je lui avais déjà dit. Il arrivait à certaines filles de trop s'attacher et de pas comprendre, le terme "pour passer le temps" ou même "pour une nuit". Je suis pas fait pour ce genre de plan, à me mettre en couple et tout ça, j'ai donné une fois. Je me levais donc du lit prenant mes affaires et je déguerpissais en vitesse sur mon deux roues. Je jetais un oeil dans mon rétro et je vois la rouquine sortir en courant de sa demeure. Désolée ma vieille, mais c'était que pour la nuit. Je roulais jusqu'à Pine Creek puis arrivait devant mon emplacement. J'avais passé la soirée à l'extérieur de la ville pour changer un peu, et pour être honnête je n'aurais pas pensé finir avec une fille, mais bon, ça ne m'a pas déplus...

Après une douche bien mérité, je me dirigeais au garage pour une journée de travail. Je commençais par saluer mes collègues et je mettais mes mains dans le moteur d'une vielle Chevrolet Camaro de 1968. Un petit bijou que j'aimais réparé, même si j'étais plus branché moto que voiture. Russell m'interpella alors me disant qu'il y avait une voiture en panne vers la forêt et que je devais absolument y aller. Je fronçais les sourcils, car ce n'était pas à moi le faire je n'étais pas dépanneur, mais je ne dis rien et y aller grommelant mon mécontentement. Rick était malade et n'avait pas pu venir au boulot donc il fallait bien qu'un gars le remplace. Il n'y a presque jamais de dépannage à faire, mais comme par hasard il y en a un quand il n'est pas là. Je soufflais et montais dans le véhicule. Je traversais la ville pour rejoindre la forêt de la montagne noire, je n'avais jamais trop compris pourquoi donner un nom aussi débile à un endroit pareil. Bon d'accord, les arbres sont sombres qu'on a l'impression qui vire au noir, mais le type aurait pu trouver mieux comme nom...

J'avais fini par parcourir la distance qui me séparais de la personne en panne, d'ailleurs j'aperçu la voiture avec les feu de détresse sur le bas de côté. Une chance que personne ne passe par là. Une jeune femme dans de tel endroit en connaissant les légendes de la forêt, ça a de quoi faire flipper. Je me gare également sur le côté de la route, allumant mon gyrophare, même si j'en ai pas vraiment besoin, mais bon... Je descends de la voiture me dirigeant vers la conductrice sans faire attention à qui elle est. Il faut dire que je ne la regarde pas vraiment à ce moment là, puis je me fige quand je la reconnais. Je ne pourrais jamais oublier ce visage, ces yeux... Je reste immobile, alors qu'une étrange sensation s'empare de moi... « Charlie !? C'est bien toi ? » bredouillais-je avec difficulté.
Revenir en haut Aller en bas
plus fort que vous ne le pensez

avatar
ღ Messages : 61
ღ Dollars : 4
ღ Date d'inscription : 15/03/2018
ღ Age : 35
ღ Occupation : Medecin
ღ Staut Civil : Célibataire
ღ Enfants : aucun pour le moment
ღ Faction : Ignorant. Vous avez bien compris, je ne sais pas que les métamorphes existent.

ღ Avatar : Candice Accola
ღ Crédits : .sassenach
plus fort que vous ne le pensez
Mar 20 Mar - 19:03
All falls down

Emrys & Charlie.
Un regard et mon cœur s’arrête dans ma poitrine … Ce regard je l’aurai reconnu entre tous … Cet homme que j’ai tant cherché à fuir se trouve à nouveau devant moi. Douleur, joie je n’arrive pas à mettre un nom sur le sentiment qui trouble mon être en cet instant qui semble durer une éternité à croire que le monde vient de s’arrêter. Non le monde ne s’est pas arrêté mais mon univers fragile que j’ai des années à reconstruire si. Il s’effrite face au visage qui me fait face. J’aimerai tellement lui sauter dans les bras car malgré les années je suis toujours autant attiré par cet homme. Serais ce encore de l’amour au plus profond de mon être telle une flamme faible qui vacille au moindre courant d’air ? Peut être mais nous ne sommes plus ses deux enfants qui commençaient seulement à comprendre le sens de la vie. Oui j’aurai aimé lui sauter dans les bras comme dans le passé mais le fossé entre nous est trop profond. Un fossé où git notre enfant … Cet enfant qui m’a détruit en même temps qu’il était rejeté par mon corps. Mon propre corps a rejeté notre amour … Tout était de ma faute à l’époque. Enfin c’est ce que j’ai pensé durant de nombreuses années heureusement le fait de partir loin m’a été salvateur. J’ai abandonné mon âme sœur et je l’ai oublié dans les bras d’un homme qui n’en valait pas la peine. Que serait ma vie si l’enfant était venu au monde ? Je me suis tellement posé cette question … « Charlie !? C'est bien toi ? » Sa voix me sort de mes songes et je fonds malgré moi. Non mais vraiment comment je peux être aussi faible après tout ce qui s’est passé. Je ne suis plus cette adolescente … Et lui aussi, il est devenu un homme à la hauteur de tous les mannequins que je vois dans les magasins. Non mais vraiment il aurait pas pu devenir moche ! Ça aurait épargné à mes hormones d’être en ébullition en sa présence. Foutue corps encore aujourd’hui tu me trahis … Aime ton corps … Les pubs me vont tellement rire !

« Emrys … » Débile comme réponse ! Non mais franchement je me retrouve la gorge sèche et serrée à 35 ans, pathétique. Je suis heureuse de le voir c’est un fait pourtant rien que sa présence même charmante me fait mal. Il est le souvenir d’un avenir lointain … Mon corps le veut mais mon esprit hurle en pensant à la blessure qui se ré-ouvre petit à petit dans mon cœur. Rien n’est simple dans la vie et il y a des rencontres obligatoires qui sont des épreuves. Aurais-je été un jour prête pour recroiser cet homme que j’ai détruit avec ma culpabilité. Peut-être m’en veut-il ? c’est la première fois que je me pose cette question vue que dans cette histoire je me suis toujours vu comme la victime et non comme la coupable. Je me noie dans mes sentiments douloureux qui resurgissent … Je me dois de sortir la tête de l’eau. Un sursaut de lucidité et je me rapproche de lui un sourire sur les lèvres malgré mes bras croisés. « Ce n’est qu’un pneu crevé mais je n’ai pas de cric dans ma voiture … Je suis désolé de t’avoir dérangé pour ça. » Je m’excuse … Pour notre passé ou pour le pneu je ne le sais même pas moi-même.



black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE PATCHÉ

avatar
ღ Messages : 110
ღ Dollars : 2
ღ Date d'inscription : 27/02/2018
ღ Age : 37
ღ Occupation : Mécanicien
ღ Staut Civil : Célibataire et pour l'instant ça me convient parfaitement !
ღ Rang : Membre patché.
ღ Faction : Les Hellhounds MC. Vous avez bien compris, je suis avec les Coyotes.

ღ Avatar : Chris Evans.
ღ Crédits : Tag
MEMBRE PATCHÉ
Mer 21 Mar - 18:45


All falls down

emlie
Je déteste m'occuper du dépannage, c'est vraiment un truc chiant. Déjà tu dois essayer de trouver au beau milieu de nulle part la personne qui ne peut plus rouler, puis la plupart du temps, tu dois faire le retour au garage avec cette dernière dans la dépanneuse. Je préfère les gens qui ne parlent pas, mais la plupart se sentent obligé de tenir la conversation, en me posant des questions sur ma vie, sur la ville puis surtout sur le prix que ça va coûter ! Je déteste vraiment ça... Je préfère réparer les voitures ou les motos et rester dans ma bulle. Personne me dérange et je suis tranquille. Mais bon, malheureusement on ne peut pas toujours faire ce qu'on veut et dans le garage on s'entre-aide tous. Après il n'y a que moi qui pouvait prendre la dépanneuse, vu que Pete a beaucoup de mal avec les gens et devient agressif dès qu'on le regarde de travers... Je roulais dans la ville avec un peu de musique jusqu'au point de rendez-vous, enfin au point ou je ne sais pas qui était tombé en panne. J’espérais vraiment que ce n'était pas encore un qui avait oublié de faire de l'essence ! je ne sais pas comment on peut oublier, avec la technologie, la voiture avertie quand elle en a presque plus, mais non ! Les gens se disent, ça va j'ai la réserve et BIM ils tombent en panne !

J'arrivais donc au milieu de nulle part et j'aperçu la voiture stationner en face de moi. Je sortais donc à mon tour du véhicule. Si seulement on m'avait prévenu, si seulement on m'avait dit que je la verrais. J'étais resté immobile, lui demandant si c'était bien elle. « Emrys … » Oui c'était elle, comment aurait-elle pu connaitre mon prénom sinon ? Je ne savais pas qui se passait en moi, mais je me sentais différent. J'avais l'impression de revivre nos moments que nous avions partagés dans le passé. Je me sentais perdu, tous mes sentiments se mélangeaient. Je dus poser une main sur la dépanneuse pour ne pas tomber. Mes jambes tremblaient, ma respiration était saccadé. J'avais l'impression de mourir, mais en même temps j'étais si bien, j'avais l'impression d'avoir trouvé un sens à ma vie. Je ne savais pas ce qu'il se passait. J'étais paumé. Il faut dire que Charlie est la seule femme que j'ai aimé, c'est peut-être la revoir qui met dans cet état. Même si, j'ai l'impression de n'avoir jamais rien connu d'aussi fort. Après je ne suis plus le même. Je suis un coyote maintenant, mes sens sont sur-développés, peut-être que mes sentiments aussi ? Après tout, quand je suis en colère mes griffes poussent naturellement sans que je les contrôle, il arrive peut-être la même chose ? J'étais tellement occupé à découvrir ce qui me faisait me mettre dans un tel état que j'en oubliais presque la raison pour la quelle je me trouvais dans cet état. « Ce n’est qu’un pneu crevé mais je n’ai pas de cric dans ma voiture … Je suis désolé de t’avoir dérangé pour ça. » J'entends ses mots, mais je ne réagi pas pas tout de suite. Je prends quelques secondes, ou peut-être quelques minutes pour me remettre de mes émotions. J'essaie de reprendre le contrôle de moi même et j'avance de quelques pas, même si je manque de trébucher. « C'est rien. C'est mon jobail.. » Je passe un main derrière la tête et je reprends essayant de me rattraper. « Travail ! C'est mon travail ! Je voulais dire job et travail en même temps, du coup j'ai dis jobail.. C'est bête !! » Je ris nerveusement et je me traite d'abruti. Jobail, non mais quel boulet... J'expire longuement et j'essaie d’arrêter de me comporter en ados dont les hormones sont sur le point d'exploser. Je m'avance vers Charlie et je me retiens de la prendre sauvagement par la taille et de l'embrasser. Mais l'idée est présente et ne me quitte pas. Je l’esquive pour ne m'approcher trop près d'elle, ne sachant pas si je pourrais résister à cette pulsion et je m'approche de son pneu. « Ouais, il est dans un sale état... Je présume que tu n'a pas une roue de secours? Si ? Car si tu en as une, je peux te le changer maintenant, ça évitera de faire un tour au garage... » J'essaie d'être professionnel, mais bon sang qu'est ce que c'est dur, alors que ma seule envie c'est de lui sauter dessus...
Revenir en haut Aller en bas
plus fort que vous ne le pensez

avatar
ღ Messages : 61
ღ Dollars : 4
ღ Date d'inscription : 15/03/2018
ღ Age : 35
ღ Occupation : Medecin
ღ Staut Civil : Célibataire
ღ Enfants : aucun pour le moment
ღ Faction : Ignorant. Vous avez bien compris, je ne sais pas que les métamorphes existent.

ღ Avatar : Candice Accola
ღ Crédits : .sassenach
plus fort que vous ne le pensez
Ven 23 Mar - 14:31
All falls down

Emrys & Charlie.
« C'est rien. C'est mon jobail.. » Sans même m’en apercevoir un sourire se dessine sur mes lèvres. L’adolescent que j’ai aimé se trouve toujours derrière l’homme aux muscles saillants qui ne doit guère laisser les femmes indifférentes. L’espace d’un instant le poids des années passés s’envolent pour me permettre de respirer enfin. Mon dieu cela fait un bien fou de sentir du bout des doigts l’insouciance de l’enfance. « Travail ! C'est mon travail ! Je voulais dire job et travail en même temps, du coup j'ai dis jobail.. C'est bête !! » Oh non pour moi l’homme qui me fait face n’a jamais été idiot loin de là même. Certes les études n’étaient pas faîtes pour lui mais il avait son intelligence pour la mécanique. Je me rappelle encore les nombreuses fois, où assisse dans le canapé moelleux du garage, je m’extasiais de le voir bricoler sa moto. Ce n’était qu’un moment anodin pourtant c’était durant ces moment sans prétention où j’étais la plus heureuse.  Sa seule présence me suffisait … En entendant son rire rauque, je ne peux retenir le mien qui sort de ma bouche si fade comparé à Emrys. La vie n’est pas simple pourtant une rencontre peut l’illuminer l’espace de quelques minutes et ce sont ces précieuses minutes qui sont essentielles pour faire avancer l’homme. En venant à Pine Creek je n’ai pas pris en considération l’importance qu’a Emrys pour moi. Je pensais l’oublier mais, une fois de plus j’ai eu tort de le penser. Notre histoire d’amour est loin derrière nous pourtant malgré la douleur cuisante dans mon cœur, j’ai le besoin de le revoir. Mélange de douleur et de joie se mêle en moi jusqu’à me faire tourner la tête pourtant je ne peux détacher mon regard de lui.

Il s’approche de moi et je frémis sans même m’en apercevoir à l’idée qu’il me touche enfin. Pourtant au dernier moment il dévit laissant sur mon bras la brulure de l’absence. En même temps à quoi je m’attends ! Il m’a oublié maintenant j’en ai la certitude et sans même le savoir il vient de me tuer une seconde fois. Je ne suis qu’une idiote sans cerveau … Emrys n’allait pas me tomber dans les bras alors que moi-même je suis incapable de mettre des mots sur les sentiments qui m’agitent et me tourmentent. « Ouais, il est dans un sale état... Je présume que tu n'a pas une roue de secours? Si ? Car si tu en as une, je peux te le changer maintenant, ça évitera de faire un tour au garage... » Tellement professionnel … J’ai du mal à cacher ma déception face à son ton que je trouve froid. Après qu’elle aurait été ma réaction face à un discours plus amical de sa part. Je ne sais pas … Troublée je ne sais même pas ce que je veux. Professionnel ou amical dans tous les cas ma réaction serait la même. Je me déteste d’agir de la sorte et c’est d’une voix plus sèche au début que je réponds. « Si j’en ai une ! Je ne voudrais pas abuser de ton précieux temps après tout dans les affaires le temps c’est de l’argent. » Non mais franchement de quel droit je lui balance ça à la tête. Il ne me doit rien mais c’est plus fort que moi. Je dois lui faire payer tout ça ! En agissant ainsi je me blesse moi-même mais pas peut importe l’euphorie de la rencontre est passée et mon humeur s’assombrit. Mon dieu je déteste les personnes qui agissent de la sorte … Je me déteste tellement en cet instant.



black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE PATCHÉ

avatar
ღ Messages : 110
ღ Dollars : 2
ღ Date d'inscription : 27/02/2018
ღ Age : 37
ღ Occupation : Mécanicien
ღ Staut Civil : Célibataire et pour l'instant ça me convient parfaitement !
ღ Rang : Membre patché.
ღ Faction : Les Hellhounds MC. Vous avez bien compris, je suis avec les Coyotes.

ღ Avatar : Chris Evans.
ღ Crédits : Tag
MEMBRE PATCHÉ
Jeu 29 Mar - 10:28


All falls down

emlie
J'ai l'impression d'être un ado et encore, même avant je sortais pas des trucs aussi débile que jobail. Quand j'entends ce mot sortir de ma bouche, je me déteste et je m'insulte surtout. Non mais quel imbécile. Je la vois sourire, je me dis ça y est. Elle me voit toujours comme le pauvre mec nul à l'école qui n'en foutait pas une. Enfin c'était avant de la rencontrer. Je me souciais pas des cours ou de mes études et quand le professeur avait annoncé que j'allais me mettre en binome avec elle j'étais aux anges. Je ne le connaissais pas vraiment, je savais juste qu'elle était belle et qu'elle avait de bonnes notes. Je pensais que j'allais bien m'en tirer comme avec Samantha. C'était une fille avec qui j'étais en espagnole et on avait un devoir en commun. Elle a tout fait et moi j'ai eu la moyenne, juste car je lui ai souris quelques fois. Mais Charlie n'est pas une fille comme ça. Non elle m'a bien dit qu'il fallait que je me bouge car elle ne travaillerait pas pour moi. J'ai d'abord rit et voyant qu'elle ne lachait pas l'affaire, je me suis mis au boulot. Je dois avouer qu'elle m'a donné l'envie de travailler, l'envie de me dépasser. Mon comportement a changé une fois que je me suis mis en couple avec elle. Je ne voyais qu'elle et surtout je séchais plus les cours, du moins un peu moins... Tout était si parfait avec elle ! Puis quand elle m'a dit pour le bébé, j'étais aux anges, je voyais là, l'occasion d'avoir une vraie famille. Alors que certains de mes amis me disaient de la larguer, j'avais acheter une bague pour l'épouser. Malheureusement je n'ai jamais ma demande car elle perdit le bébé...
Je me retrouvais face à elle plus de quinze ans après et tous ses souvenirs remontaient à la surface. J'avais envie de l'embrasser, mais c'était déplacé. Je me souvenais encore de ses mots pour me dire que c'était fini, qu'elle m'aimait mais c'était dur de continuer. Je m'en veux, j'aurais dû insister, mais à cet instant, elle aait brisé mon coeur et ma fierté m'empêchait de parler. Je me détourne doucement d'elle pour aller voir son pneu. Je lui parle comme si elle était n'importe quelle cliente, alors que ce n'est pas le cas. Et je pense qu'elle le prend un peu mal, je le sens dans l'intonation de sa voix. « Si j’en ai une ! Je ne voudrais pas abuser de ton précieux temps après tout dans les affaires le temps c’est de l’argent. » Je me relève doucement et j'essaie de garder mon calme. De contrôler cette pulsion qui s'empare de moi et me pousse à lui sauter dessus. « Je vais te la changer alors, ça évitera que tu poireautes dans le garage. Après tout, tu peux être autre chose à faire, ou quelqu'un à aller voir... » J'essayais tant bien que mal de savoir si elle avait un homme dans sa vie. Mais même si elle en avait pas, je pense que je n'aurais aucune chance, si elle a fait ce qu'elle m'a toujours dit, elle doit sans doute être dans la médecine maintenant... Sans doute fiancée à un grand chirurgien ou que sais-je, elle n'est pas avec un petit mécanicien... Je m'approche d'elle, nos corps sont proches, si proche que son parfum m'enivre. « Je vais te prendre... » Je me reprends aussitôt. « Le pneu, je vais prendre le pneu et le changer. Il est dans ton coffre ? » Je soupire doucement restant près d'elle et la fixant en attendant une réponse de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» | When Darkness Falls
» Distributeur de sourires – ft. Emrys
» MYSTIC FALLS [Inactif]
» Emrys World | Un partenariat ?
» I'm not sorry -Emrys -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bienvenue à Pine Creek :: Forêt de la Montagne Noire-
Sauter vers: